Fuera de la jaula

Fuera de la jaula

jueves, marzo 07, 2013

Cómo usar un cuchillo, en breve

Esto escribió Diana Bellessi para la contraportada de mi libro Cómo usar un cuchillo:
Editorial Entropía
2013


“Me he acostado con la desgracia, pero no suelo comentarlo”. Así dice un personaje de Fernanda García Lao, en este libro de cuentos donde un humor fino, desopilante, te hace reír y llorar al mismo tiempo. Aunque esto parece demasiado sentimental hablando de Lao, demasiado realista; somete a su escritura a una torsión tan violenta, a tal desacomodo, que la cara del lector avanza en la trama de sus cuentos con un gesto de desvarío, sin saber, acto seguido, adónde va, sin que haya ruta en el espacio o en el tiempo para seguirla y seguir a sus criaturas, que van de un cadáver a otro y saben cómo usar un cuchillo… Me hago a un lado de la voz tan dulce de su autora para escapar de la estocada, pero no puedo, porque ya ensartó mi corazón.

Diana Bellessi a écrit cela pour la quatrième de couverture de Comment utiliser un couteau

"Je me suis couché avec le malheur, mais je n'ai pas l'habitude de le commenter". Ainsi un personnage de Fernanda García Lao dit, dans ce livre de contes où un humour fin, débordé, te fait rire et pleurer en même temps. Bien que cela semble trop sentimental en parlant de Lao, trop réaliste; elle soumet à son écriture à une torsion si violente, à telle incommodité que le visage du lecteur avance dans la trame de ses contes avec un geste de délire sans savoir, tout de suite, où c'est qu'elle va, il n'y a pas de route dans le temps ou dans l'espace pour la suivre et pour suivre à ses créatures, qui vont d'un cadavre à l'autre et savent comment utiliser un couteau … je laisse ma place à la douce voix de l'auteur pour échapper à l'estocade, mais je ne peux pas, parce que déjà, elle a traversé mon coeur.